Décès d'Alexandre Grothendieck

14 Novembre 2014, 15:55pm

Publié par Fabien Besnard

Je viens d'apprendre la nouvelle.

Voici un lien vers un article du monde.fr, avec la réaction de Pierre Deligne.

Un autre vers le blog de Peter Woit.

MAJ du 17/11 : j'ai zappé jeudi dernier entre les JT de TF1 et France 2 et j'ai été choqué de ne pas voir la moindre allusion à la mort de Grothendieck. Par contre il y avait un reportage, probablement d'une brûlante actualité, sur les fans de musculation, un autre sur les chasseurs de quartz, etc. Affligeant. Seul le 19/20 de la 3 a sauvé l'honneur.

Voir les commentaires

Jean-Marc Lévy-Leblond : la mémoire de l'eau, un bouillon sans culture !

14 Octobre 2014, 21:55pm

Publié par Fabien Besnard

Je poste ci-dessous, avec l'aimable autorisation de l'auteur, un texte mordant de Jean-Marc Lévy-Leblond à propos de la "mémoire de l'eau", publié en 2003 dans son ouvrage "Impasciences". Bonne lecture. FB.

Un bouillon sans culture

Il y a de cela quelques années, la presse faisait grand tapage autour de la “mémoire de l’eau”, vite devenue l’“affaire Benveniste” du nom de son principal et flamboyant protagoniste. Ce réputé chercheur en immunologie avait cru pouvoir annoncer une découverte révolutionnaire qui aurait révolutionné la physique fondamentale. Il avait en tout cas réussi à déclencher quelque pagaille dans l’institution scientifique et une belle campagne de presse. Il serait dommage de laisser cet épisode sombrer dans l’oubli sans en tirer quelques conclusions que de plus récentes affaires (celles de la “fusion froide”, par exemple) n’ont fait que conforter.

 

Comment donc un groupe de chercheurs professionnels, appartenant à divers laboratoires et organismes scientifiques bon teint, peut-il en arriver à croire en la validité de résultats radicalement étrangers à l’ensemble des idées scientifiques contemporaines sur la base d’expériences méthodologiques aussi fragiles ? Entendons-nous bien : il arrive à tous les chercheurs de concevoir des théories révolutionnaires ou de réaliser des expériences extraordinaires — et plus souvent qu’il n’y parait (qu’il n’en parait...). Mais ces découvertes ne survivent guère en général aux vérifications et contrôles, souvent longs et ardus, qu’il est convenu de s’imposer en de telles occurrences. Ce n’est donc pas le caractère spécieux de leurs résultats qui singularise le travail de Benveniste et de ses collaborateurs, mais la déconcertante naïveté de leur confiance en la validité de ces résultats.

 

Comment imaginer, en effet, qu’un liquide physiquement aussi compliqué que l’eau, dont les propriétés les plus élémentaires sont encore si mal comprises (par exemple l’étrange variation de sa densité avec la température : que la glace flotte reste une énigme !) puisse révéler par l’entremise d’une expérience immunologique pour le moins indirecte une propriété physique fondamentale ? La plus banale réflexion épistémologique sur la nature des énoncés scientifiques et le statut de la preuve expérimentale — sans même parler des précautions méthodologique élémentaires ignorées — aurait dû retenir la plume des auteurs. Mais combien de chercheurs ont-ils lu Mach et Duhem, sans même parler de Popper et Lakatos ?

 

En tout cas, que l’eau ait ou non une mémoire, la science n’en a guère. Un minimum de connaissances historiques aurait servi de signal de danger en rappelant de douloureux précédents — en s’en tenant simplement aux problèmes de l’eau. Mais si le spectre de l’“eau polymérisée” a été évoqué ici ou là, qui connaît véritablement la riche et instructive histoire de cet épisode soviéto-américain, vieux d’à peine quarante ans1 ? Et plus rares encore sont ceux qui se souviennent de cas pourtant bien similaires à celui de Benveniste, comme les recherches menées jusqu’en 1972 par le physico-chimiste italien Giorgio Piccardi, directeur d’un “Centre des phénomènes fluctuants” à l’université de Florence2. Un soupçon de culture philosophique et littéraire enfin — mais les scientifiques aujourd’hui connaissent-ils seulement le nom de Bachelard ? —, aurait conduit l’équipe Benveniste à s’interroger sur la signification symbolique de la “mémoire” attribuée à un liquide aussi chargé de mythes. Imagine-t-on un seul instant d’ailleurs que ces travaux auraient eu le même impact médiatique s’ils avaient été intitulés « Effets de rémanence structurelle dans l’hydrure d’oxygène » ?

 

Les initiateurs de l’affaire n’ont évidemment pas l’exclusivité de ces manques. La plupart de leurs critiques dans la collectivité les partagent, comme l’a montré le caractère trop souvent à la fois épidermiques et ésotérique de leurs réactions, qui, à quelques exceptions près, ont eu bien du mal à toucher et convaincre les profanes, faute, précisément, de prendre en compte toute l’épaisseur culturelle d’un épisode à la fois moins important et plus profond qu’il n’y paraît. On peut voir dans cet épisode une manifestation extrême et pathologique de ce qu’il faut bien oser appeler la déqualification professionnelle des chercheurs. La spécialisation outrancière et l’inflation productiviste de la science contemporaine deviennent aujourd’hui contre-productives. La qualité moyenne de la recherche baisse en même temps que croît sa quantité. le nombre de publications ne garantit plus en rien la valeur d’un travail de recherche : publish and perish, telle est la menace. Le plus grave n’est d’ailleurs pas l’apparition visible des cas, encore rare, où la validité même des travaux scientifiques est sapée, mais l’accroissement insidieux de ceux dont la pertinence est pour le moins douteuse.

 

Redonner à la science la connaissance de son passé est désormais la condition d’un développement plus sain. Il semble malheureusement que les milieux scientifiques n’aient guère plus de mémoire que les milieux aqueux.

1 Felix Franks, Polywater (MIT Press, Cambridge 1982) ; voir aussi Marcel-Pierre Gingold, « L’eau dite anormale », Bull soc. Chim. France 5, 1629 (1973).

 

2 George B. Kauffman et Mihaly T.Beck, “Self Deception in Science: the Curious Case of Giorgio Piccardi”, Speculations in Science and Technology 10, 113 (1988). Citons la conclusion de ce remarquable travail : « L’aspect le plus énigmatique des publications sur les tests de Piccardi est que nombre de chercheurs aient expérimenté pendant des décennies en utilisant cette méthode absurde. Il semble que ces chercheurs (...) aient considéré un test chimique, parce que proposé par un professeur de chimie physique d’une prestigieuse université, comme fondé et n’aient pas résisté à la tentation d’utiliser une méthode aussi rudimentaire. Ce cas met en évidence le danger des recherches interdisciplinaires : s’il n’y a pas un minimum de recouvrement entre la compétence et l’expertise des individus coopérant, ils manque de tout sens critique réciproque ».

Voir les commentaires

La gentille petite fille contre les trois méchants profs

8 Octobre 2014, 21:08pm

Publié par Fabien Besnard

J'aurais pu sous-titrer : comment le SGEN-CFDT voit les profs (qui ne sont pas au SGEN-CFDT, donc pas gentils).

Je savais que ce syndicat était une forteresse du pédagogisme (qui est à la pédagogie ce que le gauchisme est à la gauche), mais avec ce petit film de propagande (le mot est approprié), ils font quand même très fort. Si fort que ça se passe de commentaire.

Assez savoureuse aussi est la petite bafouille qui accompagne le film dans le mailing (j'ai supprimé la signature, c'est mon côté chrétien) :

Cher-e collègue,

Le court-métrage de 1 min que je vous propose de visionner est difficile. Il met en scène ce que des milliers d'équipes combattent tous les jours sur le terrain : une école qui exclut.

C’est votre combat, votre investissement au quotidien, que je veux saluer.

Car l'Ecole, c'est d'abord vous !

Vous qui, loin des projecteurs, loin des caricatures ou des discours convenus sur l'Ecole, innovez, expérimentez, pour la transformer au quotidien et accompagner tous les élèves vers la réussite.

Pour le Sgen-CFDT, ce combat ne sera gagné qu'avec des personnels reconnus et respectés dans leur travail.

Sincèrement
vôtre,

Pour les équipes Sgen-CFDT,

Voir les commentaires

La mémoire de l'eau à l'Unesco ?

5 Octobre 2014, 14:42pm

Publié par Fabien Besnard

J'ai appris récemment qu'allait se tenir prochainement (mercredi 8 octobre) à l'Unesco un colloque intitulé "La biologie à la lumière des théories physiques : nouvelles frontières en médecine", regroupant entre autres Luc Montagnier et Cédric Villani. (voir ici)

Pour ceux qui auraient manqué quelques épisodes, le professeur Montagnier, prix Nobel de médecine 2008, défend aujourd'hui la mémoire de l'eau dans la tradition benvenistienne. Il prétend également que des microbes jouent un rôle dans l'autisme. (Vous pouvez lire ça, si vous avez le coeur bien accroché.)

Parmi les autres participants on trouve G. Vitiello, co-auteur avec Montagnier de l'article "DNA waves and water", Marc Henry, un autre partisan de la mémoire de l'eau et Carlo Ventura, que je connais pas, mais dont la bio sur son site internet indique "He has also found that cells can produce acoustic vibrations and patented the ability of cells to express “vibrational” signatures of their health and differentiating potential (“Sonocytology”). These findings paved the way to the use of physical energy in stem cell Science", ce qui allume tous mes détecteurs à pipeau. D'ailleurs en tapant "Carlo Ventura & homeopathy" (à tout hasard...) j'ai trouvé ça.

Le dernier participant de ce colloque à sens unique est donc Cédric Villani, d'où la question : mais que diable va-t-il faire dans cette galère ? S'il y va dans l'espoir de susciter une discussion rationnelle c'est courageux de sa part. S'est-il laissé piégé ? Est-il favorable à ce qu'il faut bien appeler de la science pathologique ?

Si quelqu'un a la possibilité de se rendre à ce colloque et d'en faire ici la recension j'en serais très reconnaissant.

Mais ce colloque est-il encore programmé ? Il apparaît toujours sur le site de Montagnier, mais je ne parviens pas à le trouver sur le site de l'Unesco...

PS : cette lamentable affaire illustre peut-être un effet pervers des prestigieux prix scientifiques, Montagnier n'étant pas le premier à avoir disjoncté après en avoir reçu un : le récipiendaire peut dans certains cas se croire tellement génial qu'il est au-dessus des pratiques, et même de l'éthique, scientifiques habituelles. Et rappelons-nous que l'argument d'autorité, fusse-t-elle l'autorité d'un prix Nobel, n'existe pas en science. Mais bon, l'autorité de 44 prix nobel, ça commence à peser...

Voir les commentaires

L'éléphant N°8

3 Octobre 2014, 13:17pm

Publié par Fabien Besnard

Je vous avais promis une petite surprise pour ce numéro. Et en effet, car ce n'est pas un, non pas même deux, mais oui madame là au fond, c'est bien trois vrais morceaux de Fabien Besnard que vous retrouverez dans ce numéro. Tout d'abord un dossier sur la pluralité des mondes, où je raconte comment l'idée de mondes multiples s'est transformée depuis les atomistes grecs jusqu'aux exos-planètes. Je parle aussi de l'inflation et de l'interprétation d'Everett de la mécanique quantique. J'ai fait l'interview d'Aurélien Barrau pour l'occasion, fervent partisan de la multiplicité des mondes (et peut-être même de la multiplicité des multiplicités des mondes).

Ensuite il y a un article plus court à l'occasion de la remise des médailles Fields : peut-on vulgariser les maths ?

Enfin, Karine Prévot m'a posé quelques questions stimulantes dans son dossier sur Poincaré. J'espère ne pas avoir dit trop de bêtises dans mes réponses.

À vos kiosques ! Prêts ? Partez !

L'éléphant N°8

Voir les commentaires

Outsiders and the advancement of science

1 Octobre 2014, 17:05pm

Publié par Fabien Besnard

L'éléphant n°8 will be out tomorrow (more about this later), and it reminds me of a nice discussion with philosopher Karine Prévot about whether outsiders in a field are more likely to make unexpected breakthroughs. This seems to be a widely held belief, but it could easily be a myth kept alive by some spectacular but in fact very uncommon examples.

There are indeed arguments going in either direction. On one hand it seems reasonable that outsiders bring with them some fresh air and a new way of looking at old unsolved problems. On the other hand, why someone lacking a thorough education in a given field would ever come up with interesting ideas ? Spending years working on a subject would be pointless: just wait for an outsider to come and solve the problem. This seems ridiculous.

Still, there are some significant examples. The question is how much significant they are. Surprisingly, I did not find any research paper on this question.

Anyway, below is a little list I have compiled (with the help of many people at mathoverflow, may they be thanked) of famous scientists who made some important contribution in a field other than their own. Feel free to expand it.

From physics to biology:

Erwin Schrödinger: the famous physicist wrote "What is life ?", a book which has been very influential in the biology community, in particular on James Watson.

Francis Crick : speaking about Watson, Crick was primarily educated as a physicist, and only began studying biology in 1947, according to his wikipedia entry.

Max Delbrück was a theoretical physicist who came to be more and more interested in biology. He earned the Nobel prize in physiology and medicine in 1969.

From Chemistry to biology:

Louis Pasteur is best remembered for his invaluable contributions to microbiology and the prevention of diseases, but, as is well-known, he began his scientific career as a chemist.

Linus Pauling could also be put in this section, with his discovery of a new kind of disease.

From mathematics to biology:

Alan Turing is justly known for his contributions to mathematics and computer sciences. Maybe less widely known is his seminal work on morphogenesis.

Also in this section (maybe) is Norbert Wiener for his foundation of cybernetics.

From mathematics to physics, froms physics to mathematics: this is trickiest than one can think. Those disciplines are so close together that a mathematician could be argued not to be an outsider in physics, even less so the other way round. However, it might still come as a surprise that the logician Kurt Gödel discovered one of the very few known exact solutions to the equations of general relativity. And guess what ? It has paradoxical properties...

Also I can't resist mentioning Alain Connes work on the spectral standard model. Aftel all, it was not so obvious that a specialist in functional analysis could come up with entirely new ideas on the unification of the fundamental forces.

In the other direction, it is impossible not to mention Edward Witten. Not only was he the first physicist ever to win the Fields medal, but he did so because he could apply physical intuition from quantum field theory to topological questions. And this exactly the kind of examples I am looking for.

Voir les commentaires

Frontiers of Fundamental Physics 14

28 Août 2014, 17:46pm

Publié par Fabien Besnard

It's been a while since I haven't posted anything on this blog ! So let me give you some news before I get overwhelmed again by my teaching duties (which will be very dense from next month and until january).

Today I start with a great conference which was held in Marseille this July. First, I have to thank the organizers, in particular Thierry Masson, for their very warm welcome. Thierry, who fell in love with Marseille (the photographs randomly appearing on the conference website are from his personal collection), shared his enthousiasm with all of us. He gave me a 1 meter long panoramic view of the Vieux Port which he assembled himself out of photographs taken in 1869. This gorgeous piece of work now stands in my office and helps me remember the wonderful moments spent drinking some wine while staring at the very same view, on which the sun set. Magical !

Frontiers of Fundamental Physics 14

On the more serious side, this very broad conference is one of those few where you can talk to people well outside your field, and hear from them about the hottest news out there.

For instance Carlo Rovelli told about a conjectural new state of matter : "Planck stars" ! To find what these objects are expected to be, here is a (rather critical) blog review, with a response from the author. The original paper is here.

But of course there was also more specialized sessions, with a very high density of interesting talks (at least in the mathematical physics sessions I attended. By the way the slides of my own talk are here. I let you judge for yourself whether it increased or decreased the density).

One thing that struck me was Fedele Lizzi's and collaborators result about bosons stopping their propagation at high energy in the spectral standard model. With Nadir Bizi, we have a result which says that an almost commutative manifold cannot have a noncommutative causal structure (which we define), unless the causal structure on the commutative part disappears at small scales. The methods are completely different but point in the same direction ! Maybe they simply both point to a breakdown of the theory at high energy scale : after all the smooth manifold structure on the spacetime part of the model cannot be trusted at arbitrarily high energy.

Walter van Suijlekom was there too (you can see his comments about the conference here). He has wonderful pedagogical talents. You can translate "I understood what the hell he was talking about !". I even found his discussion of inner perturbation in NCG very enlightening, which is no small feat since I'm a really slow learner. Given his great clarity of exposition, his new book promises to be one of the best entry point in the field.

Voir les commentaires

L'éléphant N° 7 et Hors-série

4 Juillet 2014, 22:03pm

Publié par Fabien Besnard

Je prends enfin le temps de faire la publicité qu'il mérite au numéro 7 de L'éléphant, ainsi qu'au numéro Hors-série spécial jeux ! Ils sont tous deux en kiosque depuis une quinzaine de jours, mais vous pourrez les trouver tout l'été.

 

Pas d'article de votre serviteur dans ces numéros, mais je vous réserve une petite surprise pour le numéro 8, alors soyez patients...

 

L'éléphant N° 7 et Hors-série

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog